Agir dans ma ville et au-delà

Agir dans ma ville

Individuellement, s’impliquer sur des journées de mobilisation pour l’Environnement :

  • World Cleanup Day : 18 septembre 2021
  • Semaine Européenne du Développement Durable : du 30 mai au 5 juin 2021
  • Semaine Européenne de la Réduction des Déchets : du 20 au 28 novembre 2021
  • Journée mondiale de l’environnement : 5 juin
  • Journée mondiale de l’océan : 8 juin

Collectivement :

Agir à l’échelle de la France et de l’Union Européenne

L’Union Européenne en action

  • La Directive-cadre Stratégie pour le milieu marin (DCSMM)

Depuis 2008, une directive européenne fournit un cadre d’action pour la protection du milieu marin en Europe. En France, c’est le CEDRE, partenaire scientifique de Plastique à la loupe, qui anime un réseau de surveillance des pollutions (notamment plastiques) afin de fournir aux décideurs politiques un bilan de l’état écologique du milieu marin sur le littoral français.
Les données récoltées dans le cadre de Plastique à la loupe seront intégrées au futur rapport du CEDRE qui sera remis à l’Etat français.

  • La Directive Plastique à usage unique

En mars 2019, l’UE a adopté la directive plastique à usage unique qui vise à réduire l’usage du plastique à usage unique dans tous les pays européens. Les points principaux de cette directive sont les suivants :
– Gobelets, couverts, pailles, etc sont interdits d’ici à 2021
– Priorité sera donnée aux financements pour les alternatives au plastique
– Principe du pollueur-payeur renforcé

Les initiatives de l’état français

  • Le Pacte national sur les emballages plastiques

En février 2019, le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire a mis en place le Pacte national sur les emballages plastiques afin de challenger les entreprises à mieux faire en termes de réduction et suppression des emballages inutiles et problématiques. Pour atteindre les objectifs fixés par le Pacte, des groupes de travail se sont mis en place regroupant des ONGs (Fondation Tara Océan, WWF France, Fondation Ellen MacArthur) et des acteurs du secteur privé. Parmi les thématiques de travail : la réduction du nombre de résines utilisées et la suppression des additifs toxiques ou perturbateurs de tri pour une meilleure recyclabilité des emballages, et l’usage de matériaux alternatifs et le développement d’emballages éco-conçus lorsque l’emballage ne peut être évité.

  • Une première en Europe : repenser les filtres de machine à laver

Pour préparer l’application d’une mesure adoptée dans la loi pour l’économie circulaire, l’état français propose l’installation de filtres à microfibres plastiques dans les machines à laver neuves, une première en Europe ! À compter du 1er janvier 2025, les lave-linge neufs devront être munis de ces filtres, qui sont destinés à empêcher le passage dans les eaux usées des fibres plastiques microscopiques libérées par les vêtements au cours du lavage.

Et le rôle des ONG dans tout ça ?

Des ONG environnementales telles que la Fondation Tara Océan, Surfrider Foundation Europe ou WWF font ce que l’on appelle du lobby environnemental ou du « plaidoyer », pour « pousser » des mesures nécessaires dans la bonne direction. Concrètement, il s’agit de produire des documents de proposition pour les décideurs politiques qui orientent des positions de négociation, des articles de loi, des directives européennes, etc. Par exemple, la Fondation TARA Océan a proposé aux députés deux amendements à la loi sur l’économie circulaire, qu’il faut ensuite faire « porter » par des députés, travailler le soutien au niveau de la présidence des groupes, publier des tribunes de soutien etc. C’est souvent un travail de « couloir », de création de liens humains avec des conseillers, des experts, pour devenir référence/ressource sur une question spécifique.