Coton-tige (2021/2022)

1/ Préambule : les cotons-tiges dans nos vies

L’utilisation d’un coton-tige en plastique ne se résume qu’à quelques secondes, et malheureusement, une grande quantité d’entre eux finissent leur vie dans la cuvette des WC ! Parce qu’ils sont légers, les cotons-tiges flottent dans l’eau et ne peuvent donc pas être traités efficacement par les stations d’épuration, d’où leur grand nombre dans les fleuves et mers.

Le problème posé par les cotons tiges est multiple :

  • La forme des bâtonnets est dangereuse car elle peut provoquer des occlusions intestinales ou perforer leurs organes des animaux qui les avalent.
  • Ils peuvent contenir des additifs (bisphénol A, phtalates, …) pouvant être libérés lors de leurs dégradations et avoir un impact toxique sur les écosystèmes.

Une bonne nouvelle : cette pollution ne devrait bientôt être plus qu’un lointain souvenir en Europe ! Une directive européenne autour du plastique à usage unique a été adoptée en 2019. Grâce à cette directive, une liste d’objets en plastiques, dont les cotons-tiges en plastique, seront interdits à la vente en France au 1er janvier 2021. Désormais, si vous en trouvez encore dans le commerce, il s’agira de coton-tige avec un bâtonnet fait à base de papier…

Les chercheurs de Plastique à la loupe entendent bien suivre de très près l’évolution de cette pollution en France et évaluer ainsi les effets de la directive européenne…

2/ Les premiers résultats de Plastique à la loupe (sur la période 2021-2022)

Dans le cadre de Plastique à la loupe, les collégiens et lycéens participants ont été amenés à s’intéresser à ce déchet, qu’ils trouvent sur les plages ou sur les berges des cours d’eau. Voici ci-dessous les résultats qui en sont ressortis.

En chiffre

Pollution plastique coton-tige

196 cotons-tiges retrouvés sur l’ensemble des 239 sites étudiés.

coton1

Les cotons-tiges sont retrouvés à part égale sur les berges (52%) et le littorale (48%).

En représentation cartographique
Carte Présence cotons-tiges

Sur le littoral, seuls 17 sites sont pollués par des cotons-tiges avec un maximum localisé en Méditerranée où l’on trouve près de 75 cotons-tiges sur 100 m. Cependant la médiane1 est nulle ce qui montre une disparité importante entre les sites.

Sur les berges des cours d’eau, la médiane est nulle et seuls 10 sites sur les 143 sites étudiés sont pollués par les cotons-tiges. Le maximum de pollution sur une berge est situé sur la Seine avec 96 déchets/100m.

1 La médiane correspond à la valeur « x » qui partage en deux la série de données. Il y a autant de valeurs inférieures à la médiane « x » que de valeurs supérieures.

Points de vigilance sur l’interprétation de la carte

La carte montre pour chaque site la quantité de déchets collectée au temps t du prélèvement, constituant ainsi une photographie en « instantané » de la pollution du site par un coton-tige en plastique. Pour chaque site, les résultats obtenus sont dépendants des événements précédant le prélèvement (conditions météorologiques, regroupement de population, évènement de nettoyage…).

Au-delà du paramètre temporel, la configuration spatiale de chaque site influe aussi sur l’accumulation ou non de déchets sur la plage ou la berge (berge convexe/concave, pente, exposition au vent, courant…).

Ainsi, lorsque l’on veut comparer des sites entre eux, il est important de garder à l’esprit que les différences remarquées ne sont pas seulement dues au degré de pollution d’une région, mais surtout aux paramètres temporels et à la configuration spatiale du site.

3/ Pour aller plus loin sur le coton-tige :

  • Article de l’Express (2017) 

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/pourquoi-les-coton-tiges-sont-une-catastrophe-pour-les-plages_1932434.html

  • Directive Plastique à usage unique

https://www.ecologie.gouv.fr/fin-du-plastique-usage-unique