Contenant 2019-2020

1/ Préambule : les bouteilles en plastique dans nos vies

La production de bouteille en plastique donne le vertige ! En 2019, la production annuelle d’une seule grosse société d’agroalimentaire (Coca Cola) s’élevait à 88 milliards de bouteilles ! Cela équivaut à 167000 bouteilles produites chaque minute. Autrement dit, mises bout à bout, ces 88 milliards de bouteilles permettraient de faire 31 fois la distance aller-retour en la Terre et la Lune ! (Atlas du Plastique 2020)

Plus localement, la France était en 2015 dans le top 5 mondial des pays qui consomment le plus d’eau en bouteille, en dépit d’une eau de robinet de bonne qualité, pourtant 100 fois moins chère que l’eau en bouteille ! Et à Paris, moins de 6 bouteilles plastiques sur 10 sont déposées dans une poubelle de recyclage…

Résultat : en dépit d’un essor des gourdes ces dernières années, les bouteilles en plastique se retrouvent dans l’environnement, jusqu’au fond des Océans ! En effet, en coulant, les bouteilles en plastique, à l’abri des rayons UV du soleil, se conservent très longtemps. Les sous-mariniers utilisent maintenant la présence de bouteilles en plastique comme indicateur du fond de l’océan !

2/ Les premiers résultats de Plastique à la loupe (sur la période 2019-2020)

Dans le cadre de Plastique à la loupe, les collégiens et lycéens participant ont été amenés à s’intéresser à cette catégorie de déchets, qu’ils trouvent sur les plages ou sur les berges des fleuves. La catégorie appelée « contenant de boisson » comprend : les bouteilles, les bidons et autres contenants en plastique qui contenaient une boisson (eau, soda,…). Voici ci-dessous les résultats qui en sont ressortis.

En chiffre

Pollution contenant en plastique

281 déchets de la catégorie « contenant de boisson » retrouvés sur l’ensemble des 50 sites étudiés.

Cam1 boisson

94% des « contenants de boisson » retrouvés étaient sur les berges, les 6% autres sur les littoraux.

Cam2 boisson

2,4% des macrodéchets collectés sont des « contenants de boisson », sur l’ensemble des sites étudiés. Sur les berges, c’est le 8ème déchet le plus collecté.

En représentation cartographique
Carte Présence contenants de boisson

Sur le littoral, 17 des 24 sites étudiés sont pollués par des contenants de boisson avec un maximum localisé en Manche/Mer du Nord (le site No13 où l’on trouve près de 48 déchets sur 100 m). La médiane1 est de 2 déchets/100m, ce qui n’est pas négligeable.

Sur les berges des fleuves, la médiane est nulle et seuls 13 sites sur les 25 sites étudiés sont pollués par les « contenants de boisson ». Le maximum de pollution sur une berge est situé sur la Seine (site No3) avec tout de même 1 080 déchets/100m !

1 La médiane correspond à la valeur « x » qui partage en deux la série de données. Il y a autant de valeurs inférieures à la médiane « x » que de valeurs supérieures.

Points de vigilance sur l’interprétation de la carte

La carte montre pour chaque site la quantité de déchets collectée au temps t du prélèvement, constituant ainsi une photographie en « instantané » de la pollution du site par les contenants de boisson. Pour chaque site, les résultats obtenus sont dépendants des événements précédant le prélèvement (conditions météorologiques, regroupement de population, évènement de nettoyage…).

Au-delà du paramètre temporel, la configuration spatiale de chaque site influe aussi sur l’accumulation ou non de déchets sur la plage ou la berge (berge convexe/concave, pente, exposition au vent, courant…).

Ainsi, lorsque l’on veut comparer des sites entre eux, il est important de garder à l’esprit que les différences remarquées ne sont pas seulement dues au degré de pollution d’une région, mais surtout aux paramètres temporels et à la configuration spatiale du site.

3/ Pour aller plus loin sur la paille en plastique :

  • Atlas du Plastique 2020

https://fr.boell.org/fr/atlas-du-plastique

  • Infographie sur le fléau des bouteilles en plastique

https://reporterre.net/Le-fleau-des-bouteilles-en-plastique-en-une-infographie